Culture actuelle Foi Présence-info Religion Société Spiritualité

L’Ukraine et le mystère de Dieu

Photo de Eugene Liashchevskyi provenant de Pexels

Je me suis surpris cette semaine à reprendre ma belle-maman, qui vit avec nous, au sujet d’un bris de mobilier. Celle-ci, en son âge vénérable, se cassait la tête à ce propos à n’en point dormir. J’ai fini par lui dire que ce n’était qu’un fauteuil, que ça se répare et que c’est bien moins grave que des bombes qui nous tomberaient dessus!

C’est comme si je l’avais soudainement saisie au point où elle a changé radicalement de ton. «Tu as raison, me dit-elle, il faut remercier Dieu parce que nous sommes épargnés.»

Cette affirmation m’a percuté sur la manière dont nous concevons la Providence et les raisons de notre gratitude. J’ai repris mon aînée – une femme parmi les plus pieuses que l’on puisse trouver – avec mon air le plus indigné: «Qui sommes-nous pour que Dieu nous épargne et pas les Ukrainiens? Comment Dieu peut-il être si injuste?» Sa seule réponse fut tout aussi tranchée: «C’est un mystère qui appartient à Dieu.»

Ainsi, en renvoyant à Dieu seul la conception qu’on se fait de lui, on réglerait le problème de cette croyance qui, aujourd’hui, fait réellement problème en cette génération, à preuve ce joueur de hockey montréalais évacué de Marioupol, qui, à Tout le monde en parle, disait ne pas pouvoir ressentir de joie pour son propre sauvetage quand tant d’autres ne parviennent pas à fuir cette tragédie.

Dans un monde qui aspire à la liberté et à l’autotranscendance, il va de soi que l’image de Dieu que l’on véhicule peut tout autant nous servir que nous embarrasser.

Embarrassante, cette image devrait l’être pour nous, privilégiés de cette planète, à qui il arrive si souvent de nous sentir bénis en contemplant tout ce que nous possédons: le nécessaire, l’utile et le luxe. Mais également de rendre grâce pour les conditions de notre existence: une société permettant la liberté de choix et d’expression, un accès étendu aux ressources, à l’alimentation, à l’eau, à des habitations adaptées au climat, à des emplois variés et à la facilité d’en changer sans conséquences, à la sécurité et aux relations la plupart du temps non conflictuelles. Nous prenons part à ce monde qui a tout, mais qui se plaint aussi de tout, même pour un meuble dont le petit moteur électrique ne parvient plus à faire se lever nos jambes lorsqu’on s’y assied.

Dieu, engagé dans cette guerre

… LIRE LA SUITE SUR PRESENCE-INFO.CA

À propos Jocelyn Girard

Marié depuis 1984, 5 enfants, 6 petits-enfants... J'occupe un emploi dans le secteur des technologies de l'information et un autre, plus ancien, en tant que professeur à l'Institut de formation théologique et pastorale. Je suis plutôt de bonne compagnie, accueillant et discutant avec quiconque se montre respectueux, sans distinction d'origine, d'ethnie, de religion d'orientation sexuelle ou de handicap. J'ai oeuvré au sein de L'Arche (en France et à Montréal) après avoir travaillé dans les technologies de l'information (Québec et Paris). Autre blogue: http://lebonheurestdansleoui.wordpress.com Twitter : http://twitter.com/#!/jocelyn_girard Facebook : Jocelyn.Girard.9

1 comment on “L’Ukraine et le mystère de Dieu

  1. Excellente réflexion!

    J’aime

Comment réagissez-vous ?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :